Action n°4 | Immersions

Vivre l’expérience étudiante au quotidien

Les actions d’immersions ponctuelles dans l’enseignement supérieur sont nombreuses en Alsace et plébiscitées par les acteurs. Il s’agit la plupart du temps pour les candidats aux études de participer à des enseignements dans la filière visée. Le public principal est constitué de lycéens déjà bien engagés dans leur démarche d’orientation, issus souvent de milieux proches de l’université (géographique et socialement). La gestion de ces immersions est très chronophage pour les organisateurs qui ne disposent pas des outils de gestion ou de suivi suffisants.
1/L’action vise à faciliter l’organisation des immersions dans l’enseignement supérieur par le biais d’une plateforme unique d’inscription à l’ensemble des événements de découverte du supérieur (immersion, conférences scientifiques, ateliers, rencontres, etc.). Cette plateforme sera intégrée au portail Lif’e-lab.
2/Des séminaires sur plusieurs jours durant les congés scolaires, avec proposition d’hébergement, sont l’occasion d’accueillir les lycéens les plus éloignés des lieux d’études, de leur faire découvrir les formations et de les préparer à leur futur parcours.
3/Plus loin encore, l’action vise à étoffer l’offre de découverte de la vie d’étudiant en développant des visites virtuelles et des vidéos scénarisées. De cette façon, un public bien plus large et diversifié pourra découvrir les réalités des formations supérieures, en se familiarisant par exemple avec les lieux emblématiques et les équipements des campus au gré de parcours immersifs à 360° (cinéma VR), ou encore en participant à des vidéos interactives de travaux pratiques (vidéos à choix multiples). Ces deux ensembles de dispositifs audiovisuels seront accessibles sans avoir à se déplacer et en dehors des temps réels d’étude : via le portail Lif’e-lab (notamment grâce à des modules web 360 viewer) ainsi que lors de séances VR encadrées, en lien avec l’action 3 (ateliers collectifs d’immersion B’us du Sup avec mise à disposition de casques de type Oculus Go).

Crédits photos : IUT Robert Schuman et Idip, Université de Strasbourg